Opération de la cataracte

Dr Costantini et Dr Ricaud opèrent la cataracte par la technique de phacoémulsification, sous anesthésie locale.

 

Qu'est ce que la cataracte?

 

La cataracte est l’opacification du cristallin, c’est une maladie très fréquente due au vieillissement.

Certains facteurs accélèrent la survenue de la cataracte comme le diabète,

un traumatisme de l’œil, la prise de corticoïdes, certaines maladies héréditaires...

 

Le cristallin est une lentille située à l’intérieur de l’œil qui permet de concentrer

les rayons lumineux sur le centre de la rétine et de réaliser l’accommodation utile

pour le passage de la vision de loin à la vision de près.

L’opacification du cristallin est responsable d’une baisse progressive de la vision qui peut être accompagnée de divers symptômes :

- une baisse de la vision, progressive et prédominant sur la vision de loin avec une vision de près conservée au début

- une impression de brouillard devant les yeux

- une myopie d’indice, avec une modification de la puissance des lunettes

- des éblouissements, une photophobie

- une diminution des contrastes et de la vision des couleurs

 

Quels sont les examens à réaliser ?

 

Une mesure de l'acuité visuelle : une lecture de loin et de près pour quantifier la perte de vision.

 

Un examen au microscope pour déterminer le type et l’intensité de la cataracte et rechercher d’autres atteintes de l’œil.

 

Un fond d'œil après avoir instillé un collyre pour dilater la pupille. Il permet de rechercher des anomalies sur la rétine et sur le nerf optique.

 

Si des anomalies sont retrouvées sur les premiers examens réalisés, d’autres examens pourront vous être proposés : une tomographie en cohérence optique (OCT) pour étudier l'anatomie des couches de la rétine, une topographie cornéenne pour étudier les courbures de la cornée…

 

Avant l’intervention chirurgicale, une mesure de votre œil (appelée biométrie) devra être réalisée pour déterminer l’implant le plus adapté à votre œil.

 

Quels sont les traitements possibles ?

 

Il n’existe pas de traitement médical (collyres, médicaments) permettant de guérir la cataracte.

 

Le seul traitement qui permet d’améliorer la vision est une opération chirurgicale par la technique de phacoémulsification qui consiste à remplacer le cristallin opacifié par une lentille artificielle.

L’opération de la cataracte est justifiée lorsque vous ressentez une gêne dans vos activités de la vie quotidienne. Il est habituel d’opérer la cataracte lorsque la baisse de vision atteint 5-6/10 ou moins.

 

La chirurgie est pratiquée le plus souvent sous anesthésie locale par collyre et dure environ une demi-heure. Ce type d’anesthésie permet au patient de n'avoir aucune douleur durant l’intervention ; de plus le patient ne voit pas ce qu'il se passe. Une prémédication pour diminuer l’anxiété peut être administrée avant l’intervention.

 

Il n'existe pas de chirurgie sans risque. Les complications sévères de la chirurgie de la cataracte sont rares : l’infection (endophtalmie), le décollement de la rétine, un trouble de la cornée, une déformation de l’iris...

 

Vous trouverez la fiche d'information réalisée par la Société Française d'Ophtalmologie sur le lien suivant : info opération de la cataracte

 

Pourquoi traiter une cataracte ?

 

En l’absence d’intervention chirurgicale, le cristallin continuera à s’opacifier entraînant une diminution progressive de la vision et à une perte d’autonomie dans les gestes de la vie quotidienne.

Quels sont les types d’implants intraoculaires existants ?

Selon votre défaut de réfraction pré-existant, vous avez la possibilité de choisir votre implant pour la correction post-opératoire souhaitée. C’est-à-dire que vous avez la possibilité de choisir, si cela est adapté à votre œil, une vision sans lunettes de loin, une vision sans lunettes de près ou une vision sans lunettes à toutes les distances.

 

Le choix sera fondé sur les caractéristiques fonctionnelles et anatomiques de vos yeux et sur vos besoins visuels.

 

Actuellement la plupart des implants sont réalisés dans un matériau souple et pliable : l’acrylique (hydrophile ou hydrophobe).

 

Les implants monofocaux
     Ils corrigent la myopie et l’hypermétropie.
     Lorsque l’œil est uniquement myope ou hypermétrope, seule une correction sphérique est nécessaire ; l’implant choisi est de type « asphérique ».

Les implants toriques
    Ils corrigent l’astigmatisme.
    S'il existe un astigmatisme cornéen important, votre chirurgien choisira sans doute un implant dit « torique », dont la puissance varie en fonction d'un certain axe de rotation.

Les implants multifocaux - trifocaux (vision de loin, près et intermédiaire)
    Ils corrigent la presbytie.
    Certains implants permettent de corriger la presbytie et vous permettent de voir de loin comme de près. Il s’agit d’une chirurgie premium.

 

Différentes contraintes et limites existent en fonction de la technologie présente dans chaque implant.

Les implants à profondeur de champ (EDOF - Enhanced depth of focus)
    Ils permettent de conserver une vision intermédiaire.
    Ces implants peuvent permettre de garder une certaine autonomie à 1 mètre de distance. Ils peuvent aussi, pour certains d'entre eux, permettre d’avoir une bonne vision de près.

 

Vous trouverez la fiche d'information réalisée par la Société Française d'Ophtalmologie à propos des implants toriques et multifocaux sur le lien suivant : info implants toriques et accomodatifs

 

Comment se déroule le jour de l’intervention ?

 

L’hospitalisation

Dans la grande majorité des cas, l’intervention est réalisée

en ambulatoire (vous ne dormez pas à l’hôpital).

Vous restez une demi journée à l’hôpital.

Votre devez prévoir un accompagnant pour venir vous chercher.

 

Le déroulement de la chirurgie

 

Vous êtes allongé sur la table opératoire. L’intervention se déroule sous anesthésie locale (par collyre ou par une injection autour de l’œil). Une anesthésie générale n’est proposée qu’exceptionnellement.

L’intervention dure environ 15 minutes. Un champ opératoire est placé sur votre visage afin d’isoler la zone opératoire stérile. Vous devez garder les bras le long du corps sans croiser les jambes et ne pas parler pendant l’intervention.

L’intervention ne fait pas mal. Le seul moment désagréable peut être la mise en place de l’écarteur à paupières.

 

Après une incision de la cornée, la cataracte est extraite à l’aide d’ultrasons avant la mise en place du cristallin artificiel (implant intraoculaire). Dans certains cas, l’incision peut être suturée.

Pendant l’intervention, il vous est demandé de fixer la lumière. Il est normal que la lumière devienne floue par moments.

Vous pouvez sentir des pressions sur le globe oculaire ainsi que de l’eau s’écouler sur vos paupières car le traitement nécessite une irrigation.

 

En fin de traitement une coque de protection transparente est mise en place, elle sera à mettre en place la nuit pendant 1 semaine.

 

A la fin de l’intervention, la vision est floue.

A votre sortie de l’hôpital, l’ordonnance postopératoire vous est alors délivrée ainsi que l’heure du rendez-vous postopératoire du lendemain.

 

Quelles sont les suites opératoires ?

 

Pendant quelques jours, vous pouvez ressentir une sensation de grain de sable, l’œil peut être rouge. Les suites opératoires ne sont pas douloureuses. La récupération de la vision est progressive en quelques jours.

 

Un traitement par collyres est à débuter dès le retour à votre domicile pour une durée de 1 mois.

 

Dès le lendemain de l’intervention, vous pouvez réaliser les actes de la vie quotidienne ne nécessitant pas d’effort physique : télévision, lecture, douche en évitant de mouiller la tête. Si vous souhaitez vous laver les cheveux, le shampooing doit être effectué par une tierce personne après avoir protégé votre œil opéré par une rondelle oculaire.

Une activité professionnelle ainsi que la conduite automobile peut être reprise au bout de 1 semaine (après accord de votre chirurgien).

Les activités aquatiques (piscine, bains de mer, spa….) doivent être évitées impérativement pendant 1 mois.

Les efforts violents sont interdits pendant 1 mois (port de charges lourdes, sports…).

 

Un contrôle a lieu le lendemain, au 7e jour de l’opération et à 1 mois postopératoire au cours duquel une correction adaptée par lunettes peut être prescrite.

 

Le 2e œil, s’il est atteint de cataracte, peut être opéré quelques semaines après le premier.

 

Ce que vous devez faire / ne pas faire le jour de l’intervention

 

- prendre une douche le matin en se lavant soigneusement le visage et les cheveux avec la solution prescrite par le chirurgien

- si des collyres vous ont été prescrits, ne pas oublier de les mettre

- s’habiller normalement, une tenue vous sera remise pour l’intervention

- il est nécessaire de venir à jeun, c’est-à-dire de ne pas boire ou manger ou fumer dans les 6 heures qui précèdent l’horaire de la chirurgie

- ne pas se maquiller, ne pas se parfumer et ne pas faire de chignon

- ne pas interrompre vos traitements habituels

- ne pas prendre d’excitants le jour de l’intervention : café, alcool, ….

implant oeil Luxembourg
chirurgie de la cataracte par phacoémulsification Luxembourg
cataracte implant torique multifocal Luxembourg